UN MOIS

November 18, 2017

 

C+31. 

Depuis que je suis arrivée, le mot jour s’est transformé en mot chance. Je ne compte plus en J+ mais en C+. J’aborde chaque jour comme une chance. Il me reste donc 333 chances sur le territoire australien. 

Je n’arrive toujours pas à mettre de mots bien précis sur ce que je ressens depuis que je suis arrivée. Ce sentiment de bien être qui t’envahit. Désormais, je fais partie de ces fous qui marchent dans la rue et sourient. Je me surprends à sourire. Pas spécialement à quelqu’un mais je souris à la vie. Vous trouverez sûrement ça très fou, mais je vous assure que c’est un sentiment tellement bon. 

Toutes les appréhensions que j’avais avant mon départ se sont envolées dès que j’ai posé le pied à Melbourne. Vous dire si c’est le bonheur qui vous fait oublier la distance avec vos proches ou bien Facetime mais cette peur est complètement derrière moi. Au bout de quelques jours, je me suis même demandée si une deuxième année ne serait pas envisageable... 

Le temps passe à une vitesse folle. J’ai l’impression d’être arrivée hier mais aussi d’être là depuis tellement longtemps vu toutes les choses que mes yeux ont eu la chance de voir. Je ne réalise toujours pas que cela fait un mois que je suis melbournienne. 

J’ai compris que le bonheur résidait dans les choses simples, et je m’adonne à celle ci. J’ai favorisé la marche aux transports en commun. Je prends le temps de regarder, de découvrir, de lire, d’écrire,  de m’assoir...

J’essaie de ne gâcher aucune chance et de savourer chaque instant, car le temps m’est compté ici. J’ai presque l’impression d’être le condamné qui compte ses jours mais je ne pense pas que la fin rimera avec délivrance... Finalement, ne nous est-il pas compté tous les jours, et ne devrions nous pas aborder la vie comme une chance tous les jours... Ne doit-on pas adopter la philosophie du YOLO ou du « take the best and fuck the rest » ? (bon c’était la minute philosophique)

Les choses se sont rapidement enchaînées pour moi. Job trouvé à C+1 et colocation à C+4. Cette impression que tout m’est facilité ici. Que les choses sont finalement simples.  Je n’ai aucune attente, je vis au jour le jour, je prends la vie comme elle vient. Je saisis la chance quand elle se présente à moi. Ma foi et ma gratitude ne cessent de s’accroître face à tout ce qui se presente à moi. 

Je ne regrette en aucun cas mon choix, même si cette aventure devait s’arrêter demain. Le sacrifice est bien trop petit face à tout ce que je vis.

Je vous pousse à vous abandonner à vivre car là réside le bonheur. 

 

CHANCE +1 à +31 

 

Share on Facebook
Please reload

© 2017 by Hassana Rabeh

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon
  • White TripAdvisor Icon